Ils virent les petits chefs


organigramme type petits chefs en entrepriseUn reportage de Complément d’Enquete qui nous amène au Danemark dans l’entreprise de nettoyage SOL, dans l’Ouest chez Chronoflex et en Picardie chez AMI. 3 entreprises libérées où la confiance a pris le pouvoir au détriment des petits chefs. Pour plus d’autonomie aux personnes qui créent la valeur dans l’entreprise.

Le reportage se conclut par le témoignage d’un cadre qui dénonce l’opération de démolition des cadres et évoque une vaste opération de cost killing.

Il y a certainement des dérives et des laissers pour compte, et c’est tout à fait dénonçable. Ce que j’observe dans les entreprises libérées c’est que les cadres ne sont pas virés. C’est le rôle du petit chef qui est remis en cause. Les anciens managers mutent vers un rôle de facilitateur, de coach et d’expert en se mettant au service des équipiers.

La pyramide étant renversé, oui les points de repère ne sont plus les mêmes… et cela automatiquement crée du malaise. C’est une pérode de transformation profonde des relations au travail et de l’organisation. Cela provoque naturellement des résistances au changement.

Le reportage donne la parole à des cadres qui tirent bénéfice de cette nouvelle forme d’organisation, comme l’ancien chef d’atelier d’AMI qui consacre plus de temps chez les clients et moins de temps à dire à ses ouvriers ce qu’ils doivent faire…

L’objectif n’est pas de réduire les coûts mais de mettre en oeuvre cette équation :

responsabilité + autonomie = performance + bonheur


VIDEO. Complément d’enquête. J’ai viré mon chef

Diffusez l'Entrepreneur du Changement sur les réseaux sociaux :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.